Menu

Steinach

Contexte

La rivière Steinach était un cours d’eau fortement pollué par les déversements des égouts unitaires de la ville de Saint-Gall et par le rejet des eaux usées traitées de la station d’épuration de Hofen. En aval de la STEP, le débit temps sec était composé jusqu’à 80 % des eaux usées traitées. L‘état écologique de la rivière a été évalué comme mauvais dans les études effectuées (Hunziker – Betatech, 2006). Ce n’est que dans la partie supérieure du cours d’eau que les conditions légales sont remplies, en termes de qualité et biologie.

La variation de débit est très importante dans ce cours d’eau, entre autres en raison des rejets des zones imperméabilisées de la ville de St-Gall. La rivière est en effet souterraine lors de son passage sous la ville de St-Gall. Par temps sec, le débit dans la Steinach est d’environ 0,27 m³/s. Pour la crue centennale, un débit d’environ 120 m³/s est estimé.

Plus de 36 Mio CHF ont été investis dans le cadre des mesures PGEE pour améliorer la situation :

  • Mise en séparatif du bassin versant urbain, dans la mesure où cela est techniquement et financièrement possible
  • Réduction de la proportion d’eau claires parasites dans le réseau (eau de rivière, eau d’infiltration, etc.)
  • Rétention et infiltration des eaux pluviales dans la zone d’habitation
  • Construction d’un bassin de rétention (Lukasmüli, 7560 m³), et amélioration du fonctionnement hydraulique du déversoir Espenmoos.

 

Des améliorations ont été constatées sur différents tronçons du cours d’eau à la suite de ces mesures, néanmoins la situation ne s’est pas améliorée à l’aval de la STEP de Hofen.

Différentes variantes d’amélioration sont discutées pour remédier à ces problèmes : rejet des eaux usées traitée à la STEP de Hofen vers la rivière Sitter ou directement dans le lac de Constance, augmentation de la capacité d’épuration de la STEP avec une filtration complémentaire ou conversion à des procédés d’épuration plus efficace.

La décision de savoir si les eaux usées traitées de la station d’épuration de Hofen doivent continuer à être rejetées dans la Steinach à l’avenir et avec quelle qualité est influencée par une grande variété de facteurs. Outre la protection de l’eau potable et les considérations relatives à la protection de l’eau, les aspects économiques et politiques doivent également être pris en compte.

Pourquoi une gestion intégrée à Steinach?

La mise en œuvre d’une solution pour la rivière Steinach se base sur l’étude de 6 scénarios (voir ci-dessous) qui ont été évalués avec leur probabilité de réalisation et leurs coûts (investissement et maintenance). L’estimation des charges polluantes en direction du lac de Constance (phosphore notamment) joue un rôle central dans l’analyse. Les variantes proposées considèrent ou non une épuration supplémentaire des eaux usées pour l’élimination du phosphore:

Variantes sans traitement supplémentaire

  • Variante 0 : optimisation de la STEP de Hofen et rejet dans la Steinach
  • Variante 1 : Désinfection des eaux usées avec rejet dans la Steinach
  • Variante 2 : Raccordement à la STEP de Morgental, sans filtration
  • Variante 3 : optimisation de la STEP de Hofen, rejets dans le lac de Constance

Variantes avec traitement complémentaire

  • Variante 4 : Filtration par floculation avec rejet dans le lac de Constance
  • Variante 5 : Biologie membranaire avec rejet dans la Steinach
  • Option 6 : Raccordement à la STEP de Morgental avec filtration avant rejet dans le lac de Constance

Dans le cadre de cet exemple et comme on peut le voir dans la figure ci-dessus, il est essentiel de considérer à la fois les STEP (Hofen, Morgental), le cours d’eau lui-même (Steinach), le réseau d’assainissement (mise en séparatif, augmentation des capacités de rétention, etc.) et le Lac de Constance. Seule une vision globale et intégrée de gestion des eaux permet d’arriver à une solution satisfaisante.

Pour répondre à cette problématique, différents groupes de travail se sont constitués, avec l’aide d’experts de l’EAWAG, de l’ETH, de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Toutes les questions pertinentes des différents domaines spécialisés et d’intérêt ont été abordées et ont reçu des réponses dans la mesure du possible. Les représentants du canton de Saint-Gall ont également été directement impliqués, ainsi que ceux de l’OFEV.

C’est finalement la variante 3 qui a été retenue dans le cadre de ce projet. Les eaux usées traitées de la STEP de Hofen et de la STEP Morgental feront l’objet d’un traitement des micropolluants commun sur le site de la STEP de Morgental (mise en service de l’installation prévue en 2021).

Données utilisées

Toutes les données disponibles pour la planification stratégique des solutions ont été compilées : base juridique, conditions de rejets, développement territorial, données sur les bassins versants, chiffres clés du PGEE, etc. L’augmentation nécessaire du volume de stockage dans le réseau est également prise en compte. La performance d’épuration et l’état de la STEP Hofen ont été évalués et les besoins de réhabilitation à court et moyen terme ont été déterminés.

Les réserves foncières, la planification financière de la ville de Saint-Gall, de l’association des eaux usées de Morgental ont été examinées et déterminées.

Toutes les données nécessaires à la mise en oeuvre des différents outils (voir chapitre suivant) ont été collectées par les groupes de travail actifs dans le projet : état chimique, écologique et écotoxicologique du cours d’eau, données piscicoles, données détaillées des performances de la STEP, données sur le lac de Constance (courantologie, température, etc).

 

Outils mis en oeuvre

Différents groupes de travail se sont penchés sur les 6 variantes proposées. Dans chaque groupe de travail différents outils sont utilisés.

Groupe de travail STEP

Le groupe de travail STEP a dû répondre aux questions suivantes :

  • Quelles sont les conditions de rejets des eaux usées traitées en fonction des différents paramètres légaux (notamment la température, le phosphore, l’hygiène, etc.) pour le déversement dans la Steinach et le lac de Constance ?
  • De quelle manière les eaux usées traitées doivent-elles être déversées dans le Steinach (emplacement et structure de déversement) ?

Un groupe d’expert du Canton de St-Gall, de l’Eawag et de l’OFEV s’est penché sur ces questions et a analysé plusieurs solutions (optimisation de la biologie, technologie membranaires, ozonation). Toutes les variantes ont été comparées en tenant de compte de critères tels que l’aspect général dans l’effluent de la STEP, respect des normes de baignade, réduction des micropolluants…). La possibilité de turbiner les eaux usées et de produire de l’hydroélectricité a également été prise en compte. Les outils utilisés se basaient sur les connaissances de l’époque (2006) sur les technologies disponibles (état de la technique). Aucun logiciel spécifique n’a été utilisé.

Exemple de technologie membranaire utilisée à la STEP de Wädenswil

 

Groupe de travail Lac de Constance

Les questions pour le groupe de travail Lac de Constance sont :

  • Le volume supplémentaire d’eaux usées rejeté dans le lac a-t-il une influence sur la production d’eau potable, en termes de nutriments / polluants / bactériologie au point de rejet dans la baie de la Steinach ?
  • Comment les eaux usées rejetées par la canalisation de la STEP se comportent-elles dans le lac (stratification, distribution longitudinale) ?
  • Si les eaux usées de la STEP de Hofen sont rejetées par la conduite de la STEP de Morgental dans le lac de Constance, est-il nécessaire de déplacer le point de rejet existant ou de prendre d’autres mesures pour protéger le lac de Constance et/ou la baie de la Steinach ?
  • Quel est le volume maximal d’eaux usées qui peut et doit être évacué de la STEP de Hofen directement dans le lac par temps de pluie ? Des ajustements sont-ils nécessaires dans les installations de rejet et leur gestion ?

L’Eawag à Kastanienbaum a été chargé de réaliser une étude sur l’impact des déversements des eaux usées dans le lac de Constance. Un  programme de simulation tridimensionnel du lac de Constance a été utilisé. Ce modèle décrit la propagation verticale et horizontale des panaches d’eaux usées. Les résultats des calculs permettent d’optimiser la buse de sortie dans le lac. Les paramètres nécessaires pour le modèle, tels que les propriétés physiques des eaux usées, un profil vertical de la température et de la conductivité de l’eau du lac ainsi que des connaissances sur la profondeur du déversement et le profil bathymétrique du lac sont connus. Les calculs ont été effectués à la fois pour les eaux usées de la STEP de Morgental, ainsi que pour le rejet conjoint des STEPs de Hofen et Morgental. Les résultats du modèle ont permis de déterminer le meilleur positionnement du point de rejet dans le Lac de Constance.

Analyse des impacts des rejets de la STEP en différents points de rejets dans le lac.

Groupe de travail cours d’eau (Eawag)

Le groupe de travail Eawag doit répondre aux questions :

  • Quelles sont les mesures à prendre du point de vue de l’écologie de l’eau si la STEP de Hofen continue de déverser dans la Steinach (option de maintien du rejet) ?
  • Quelles améliorations peuvent être attendues dans la Steinach du point de vue de l’écologie aquatique si le rejet des eaux usées traitées de la STEP de Hofen est abandonné ?
  • Quelles mesures seraient nécessaires pour réduire les effets négatifs de la réduction des débits causés par l’arrêt des rejets dans le cours d’eau?

La réponse à ces questions se base sur des données déjà existantes pour ce cours d’eau (qualité de l’eau, caractéristiques des rejets, données sur les algues, les invertébrés et les poissons dans la Steinach). Des mesures de débit ont été effectuées pendant des périodes de sécheresse et une inspection a été réalisée pour déterminer le débit par temps sec le long de la Steinach.

Analyse des débits sur la Steinach, analyse avec les débit de la STEP (petite figure à gauche) et sans le débit de la STEP (petite figure de droite)

Approche STORM

La question posée dans le cadre de l’analyse STORM est la suivante :

  • Comment peut-on évaluer la pollution de la rivière Steinach causée par les rejets d’eaux mixtes de la région de la ville de Saint-Gall et le rejet des eaux usées traitées de le la STEP de Hofen en utilisant les critères STORM ?

Les analyses ont été menées en plusieurs étapes. Le réseau d’assainissement de la ville de Saint-Gall (bassin versant de la rivière Steinach) a été simplifié et incorporé dans le logiciel SASUM. Une simulation à long terme a été utilisée pour déterminer le comportement desouvrages de déversement du réseau.

Avec le programme REBEKA II, un premier calcul approximatif des effets des déversoirs d’orage sur la Steinach est réalisé. Sur cette base, une matrice d’évaluation des rejets a été établie par le biais d’une inspection des sections caractéristiques du cours d’eau. Un calcul plus détaillé avec REBEKA II est par la suite mené, les impacts modélisés sont comparés aux observations de terrain.

Analyse renaturation

Les questions en lien avec la renaturation du cours d’eau sont :

  • Quels sont les projets déjà existants concernant la renaturation de la rivière Steinach et la protection contre les inondations ? Dans quelle mesure sont-ils à jour ?
  • Comment le cours inférieur de la Steinach doit-il / peut-il être conçu, si les eaux usées de la STEP de Hofen sont éliminées?
  • Des mesures sont-elles nécessaires afin de garantir un écoulement dans la Steinach également en période de basses eaux, si les eaux de la STEP de Hofen sont éliminées ? Comment maintenir la fonctionnalité écologique du cours d’eau ? Si c’est le cas, quelles mesures sont concevables et réalisables ?

Un projet de renaturation de la Steinach à l’estuaire dans le lac de Constance a été élaboré en 1990, ce projet constitue la base de travail pour garantir la protection nécessaire contre les inondations. Des analyses hydrographiques détaillées, menées par l’Eawag, ont montré les zones d’infiltration de la rivière. La station de mesure des débits fournissait des données inexactes par temps sec.

 

Analyse piscicole

Une analyse piscicole complète sur la rivière Steinach a été effectuée par l’office Cantonal de chasse et pêche, afin de déterminer le potentiel piscicole de la rivière.

Pêche électrique et marquage des poissons sur la rivière Steinach

Analyse multifactorielle

Une approche globale est mise en place pour le choix de la meilleure solution. Elle comprend de nombreux acteurs, tels que le public, l’office cantonal de l’environnement, les habitants à proximité du cours d’eau, les gestionnaires des stations d’épuration, les pêcheurs, les associations de protection de l’environnement, les responsables de la production d’eau potable provenant du Lac de Constance, etc. Les coûts des différentes solutions, les avantages et inconvénients sur différents critères ont été évalués au sein du comité du pilotage du projet. Aucun outils type outils d’aide à la décision n’a été utilisé.

 

Analyse PASST

L’analyse de potentiel de gestion dynamique avec l’outil PASST-CH montre un potentiel intéressant pour une gestion dynamique du réseau d’assainissement sur le bassin versant de la STEP de Hofen. Tant en ce qui concerne l’infrastructure existante que les avantages de la gestion pour le bassin versant, les conditions sont bonnes. Pour une approche plus détaillée, une analyse des données opérationnelles devra être effectuée par la suite. Ce résultat confirme l’évaluation simple du potentiel de l’outil PASST. Spécifiquement pour cet exemple, l’utilisation inégale des volumes de stockage existants et les débits/flux polluants très inégaux dans le bassin versant peuvent être gérés dans ce bassin grâce à une gestion dynamique du réseau d’assainissement.

Approche intégrée pour le cas de Steinach

En termes de gestion intégrée des eaux, plusieurs domaines sont considérés à différents niveaux dans l’exemple de Steinach. Comme on peut le constater dans la figure ci-dessous, la gestion au niveau Réseau-STEP-Milieu est parfaitement intégrée.

Les autres domaines sont intégrés à différents niveaux. Les aspects piscicoles ont joué un rôle très important dans les choix de gestion de l’assainissement avec la volonté de créer un corridor de migration pour les espèces piscicoles. La « force hydraulique » est également impliquée par le biais du turbinage des eaux usées traitées: cette option a été considéré dans l’ensemble des scénarios analysés et est perçue comme un point important de la solution retenue.

Illustration des différents domaines de la gestion intégrée des eaux concernés: cercle intérieur, domaine RSM, cercle extérieur: autres domaines également concernés

Les aspects suivants sont moyennement intégrés dans les réflexions :

  • Aménagement du territoire : l’évolution de la population dans les différents bassins versants et les projets de développement urbanistique sont considérés de manière attentive dans les différents scénarios
  • Revitalisation de cours d’eau : cet aspect est considéré de manière importante dans la partie basse du bassin versant, avant rejet dans le lac.

Finalement d’autres domaines sont faiblement intégrés dans les réflexions : protection contre les crues (en lien avec les risques d’inondation dans la partie basse du bassin versant). Cette réflexion est menée en parallèle avec les solutions de revitalisation. La protection de la biodiversité est en grande partie lié aux aspects aquatiques, avec la création d’un corridor faunistique reliant les différentes poches de biodiversité existantes. L’aspect « loisir et détente » à fait l’objet de discussion avec les riverains des cours d’eau et du lac.

Les autres domaines ne sont pris en compte que de façon marginale dans les réflexions.

Dans cet exemple, de très importants investissements étaient prévus et il était important d’avoir une vision globale aussi large que possible avec tous les acteurs. Même si la figure ci-dessus laisse penser que les interactions sont relativement faibles avec les différents domaines, leur intégration a joué un rôle clé dans le choix de la solution retenue !

Synthèse

Les résultats et la comparaison des variantes ont été discutés au sein du groupe de pilotage du projet. Sur la base des travaux réalisés, tous les membres sont arrivés à la conclusion qu’il fallait préférer la variante « Déversement des eaux usées traitées dans le lac de Constance ». Le comité d’experts a décidé de recommander d’abandonner la rivière Steinach en tant que milieu récepteur. Les principales raisons sont:

  • La pollution chronique de la Steinach sera éliminée et l’état général de ce cours d’eau sera donc amélioré à long terme.
  • Un assèchement de la Steinach suite à l’élimination du rejet de la STEP peut être pratiquement exclu.
  • En ce qui concerne l’ozonation, il existe de grandes incertitudes quant aux performances et à la sécurité d’une telle solution (état des discussions en 2006)

Comme la biologie existante de la STEP est optimisée en plus de la construction de l’ouvrage de rejet vers le lac de Constance, une réduction des charges et une meilleure sécurité pour atteindre les performances de traitement requises sont attendues. En outre, il est également possible à l’avenir de produire de l’hydro-électricité à partir des eaux usées, et ce en quantité nettement plus importante.

Un contrôle de performance, effectué en 2017 dans la rivière Steinach sur les paramètres du système modulaire gradué (aspect général, plantes aquatiques, diatomées, macroinvertébrés), montre clairement une amélioration de la situation depuis le raccordement de la STEP de Steinach sur la STEP de Morgental.

Mesures d’accompagnement

La renaturation de la Steinach doit être abordée avec la prise en compte d’une crue centennale. L’imperméabilisation du bassin versant atteint sa limite et la protection contre les inondations n’est pas garantie. En outre, des améliorations significatives de la biocénose dans le cours inférieur de la Steinach ne peuvent être obtenues qu’en lien avec une amélioration écomorphologique.

Afin de garantir un débit par temps sec aussi important que possible dans la Steinach, le potentiel d’élimination des eaux claires parasites et l’infiltration des eaux de pluie dans le bassin versant de la Steinach doivent être pleinement exploités, comme préconisé dans le PGEE. Les mesures visant à réduire la pollution dans la Steinach par temps de pluie peuvent être obtenues principalement par une plus grande rétention ou une plus grande quantité d’eau traitée à la STEP. Cependant, les calculs STORM ont montré que seul un effet minime est possible en ce qui concerne les événements critiques dans le cours d’eau.

La gestion intégrée des eaux dans le cas de Steinach apporte une plus-value certaine pour toutes les composantes du cycle de l’eau !

 

Sources d’information :

  • Kanton St.Gallen, Amt für Umwelt und Energie : Steinach – vom Sorgenkind auf dem Weg zum gesunden Gewässer
  • Hunziker – Betatech (2006). Konzeptstudie Steinach. Zusammenfassender Bericht
  • Amt für Wasser und Energie (AWE) des Kantons St.Gallen, Entsorgung St. Gallen (2017). Biologische Untersuchungenan der Steinach 2017

Autres exemples

ERM Morges intro

ERM Morges

Contexte L’Association intercommunale pour l’Epuration des eaux usées de la...

Voir
Base exemple GIRE

NOUVEL EXEMPLE

Vous connaissez un exemple intéressant de gestion intégrée et dynamique...

Voir